•  

     

    2 Chap' 2 (copy)

    Du coter de Raf et Sulfus : 

    Raf : Alors, tu trouve quelque chose ? 

    Sulfus : Non et t... Attend, qu’est ce que c’est ? 

      Raf, arrive vers lui :

    Raf : Un mot du Julia *lit le mot* Retrouve moi au parque a 14h dimanche... Mais attend, on est lundi ! Et ils on disparut hier ! Il faut qu’on aille au parque ! 

    Sulfus : Oui ! T’a raison ! Mais il faut aussi prévenir Cabria et Urié de ce qu’on a trouver ! 

      Et sans plus attendre, ils se mirent en chemin pour prévenir les autres et ce rendre au parque...

    Cabria : Et on cherche quoi maintenant ? En plus, elle a même pas préciser l’endroit... Super ! 

    Urié : Oui, car Romain devait savoir ou aller... 

    Raf : Oui, on est leur gardiens, on devrait savoir aussi... 

      Ils ce mirent tous a réfléchir...

    Sulfus : Mais oui ! Le cosique ! 

      Tous le monde partie en courant vers l’endroit designer par Sulfus, et une fois sur place, a regarder chaque détailles... Au bout d’un moment, ils virent que sur un quart du mur, il y avait des rayures.

    Sulfus : C’est étrange, c’est comme ça juste sur ce quart, comme si quelque chose l’avait abimer, mais juste cet endroit...

    Raf *plus loin* : Regardez, cette brique, elle est plus enfoncer, et plus foncer... 

    Cabria *appuie sur la brique* : Regarder ce que ça fait !! 8D 

      Un partie du sol ce souleva, la même partie ou le mur était rayer. 

    Urié : Trop bizarre... On fait quoi ?

    Sulfus  *Regarde dans le trous qui venait d’apparaître * : Il y a un escalier, on a cas descendre.

    Raf : Ouais, vous venez ? 

      Et avant qu’Urié et Cabria n’est put donné leur avi, Raf et Sulfus s’étaient déjà engager dans les escaliers. Les escaliers étaient sombres et étroits, et plus ils déscendaient, plus les escaliers devenaient de plus en plus glauque...

    Urié : Vous êtes sur que c’était une bonne idée ? 

    Cabria : Oh la chochotte, fais confiance a Sulfus et l’ange ! 

    Raf : Et de toute façon, on a plus le choix, la trappe c’est déjà refermer, donc on descendre, et jusqu’au bout ! Et si, au bout de ce tunnel il y a Julia et Romain on a pas le droit de les abandonner !

    Sulfus : Raf a raison, aller on doit le faire ! 

     

    Du coter de Démonitsa et Asaigie : 

    Démonitsa : Aller !! Asaigie bouge !! 

    Asaigie : Mais il est plus là !! Regarde ! 

    Démonitsa *ce retourne* : A oui ! 8D *arrêt de courir* Viens, on va ce planquer là ! 

      Et ils se planquèrent dans une ruelle moisie, mais ou ils pouvaient s’assoir, et ou on ne pouvait pas les voir. 

    Démonitsa : N’empêche que si on a du courir comme des tarés c’est ta faute ! 

    Asaigie : Ma faute ?! Laisse moi rire, c’est qui qui a donner les chocolats au flics ? 

    Démonitsa : Ouais, fin, en attendant c’est toi qui l’a planquer dans des chocolats ! Des chocolats !! T-T

     

    Vous devez pas comprendre grand chose, alors retournons un peux en arrière : 

    Démonitsa attendait dans une ruelle pommer, entre une bain a ordure et un dileur qui contait son fric.

    Dileur : Alors poupée, t'en achète ou pas ? 

    Démonitsa : J'attend mon associer avant, d'ailleurs, il arrive.

    Elle pointa du doigt Asaigie qui arrivait au début de la ruelle.

    Asaigie *avec une voix grave* : On t'prend tous !

    Dileur : Tous ? 

    Démonitsa : Oui, tous ! C'est ce qu'il vient de dire ! 

    Dileur : Ok ! 

    Il pit l'argent et leur donna la drogue. 

    Après avoir prit la drogue, ils s'éloignèrent un peux.

    Asaigie : Et maintenant on fait quoi ? 

    Démonitsa : On lui apporte !

      Démonitsa et Asaigie s’éloignèrent un peux avent de s’arrêter pour réfléchir a un plant.

    Asaigie : Ok, alors, si on veux lui apporter, il faut qu’on trouve un truc... 

    Démonitsa : J’ai une idée, viens par ici, pas qu’on nous entende...

     

    Quelques minutes plus tard : 

      Démonitsa et Asaigie sortir d’un magasin les bars charger de bouteilles et de deux boites de chocolats. Ils marchaient d’un pas tranquille, jusqu’a ce qu’un policier les interpelle :

    Policier : Hey, vous deux là-bas ! 

    Démonitsa : Nous ? °^°

    Policier : Oui, vous ! J’peux savoir ce que vous conter faire de toutes ces bouteilles ? 

    Démonitsa : Bah, les boire ! x) Vous voulez qu’on face quoi d’autre ? °^° 

    Policier : Rien, rien...

    Démonitsa : Vous voulez un chocolat ? °v°

    Policier : Oui, merci °v°

      Démonitsa ouvrit une des boites de chocolat et vis un des petits sachets remplit de poudre comme celle qu’elle et Asaigie venaient d’acheter. 

    Policier : Qu’est ce que c’est ? °^° 

    Asaigie : Rien, rien *ce tourne vers sa soeur* COURE !!! 

      Et sans attendre plus de réaction du policier, les deux partir en courant, avec a leurs trousses le policier, et plus de 20 minutes plus tard, ils ce retrouvèrent enfin seul. 

     

    A l’école :

      Dolcé et Miki marchaient seul dans les couloirs, l’école semblait vide et calme, comme elle l’avait toujours été. Elles ce dirigeait vers leur chambre quand leurs mascottes s’agitèrent devant elles. 

    Dolcé : Je croix qu’on ne pourra pas rentré tranquille tous de suite, on doit aller dans la chambre des défit... T^T 

    Miki : Oui --’ Mais bon, on a pas le choix --’ 

     

      Quand elles arrivèrent devant la chambre des défit, Gas et Kabalé les attendaient déjà, et plus quelques minutes plus tard, les deux professeurs arrivèrent. 

    Arkhan : Bonjour, Dolcé...

    Temptel : ...Kabalé, aujourd’hui, vous vous occuperez d’Agathe, l’humaine de Démonitsa...

    Arkhan : ...Et Asaigie, car, comme vous le savez, ils ne pourront plus s’en occuper, malheureusement...

      Un silence pesant était tomber sur le couloir, comme un voile, des nuages...

    Miki : Oui, et donc, pourquoi avons nous été convoquer ? 

    Temptel : Ah oui, donc... Les deux filles, Agathe et Catherine ce sont lancer un parie, celle qui dépensera le plus d’argent, mais pas son argent, celui de ses parents... Vous devez les convaincre de le faire... 

    Arkhan : ... Ou non.


    6 commentaires
  •  

     

    2 chap' 1

    Démonitsa *crie* : MAIS J’EN AI RIEN A FOUTR !! C’EST MON FRÈRE ! 

    Basse sphère *très calme* : Mademoiselle ! Taisez-vous !! Oui peux être, mais en attendant, vous avez l’interdiction de quitter la cité du souffre ! 

    Démonitsa *crie* : OUI, MAIS NON !! VOUS KIFFÉ SÉPARER LES GENS QUI S’AIME ? SÉRIEUX ! ET LA, JE PARLE PAS QUE D’ASAIGIE ET MOI !! MAIS REGARDER, JE SAIS PAS... RAF ET SULFUS !!! EUX AUSSI VOUS LES SÉPARER ! SUR CE, JE ME CASSE, ADIOS LE NAZES !  

      Démonitsa n’attendit pas de réponse des basse sphère présent dans la salle, elle ce retourna d’un seul coup faisant voler la long queux de cheval qui retenait ses cheveux noir strier de mèches bleu foncer. Elle fonça vers la porte de sortie, claquant toutes les portes part les quelles elle passait, tous les regard ce tournaient vers elle. Une fois sortie, elle continua de foncer tous droit, une fille brune avec des ailes et des cornes bordeaux lui courut après. 

    ? : Démonitsa !! Démonitsa ! Attend moi ! 

    Démonitsa : Non Ella ! Laisse moi ! 

    Ella : Démo’ ! Mais Démo’ attend moi !! 

    Démonitsa : Non, mais laisse moi ! Fois moi la paix !! 

    Ella : Bon... Si tu le prend comme ça...

      Et sans dire autre choses, elle tourna les talons, et partie. Démonitsa partie en volant jusqu’a sa maison, quand elle arriva cher elle, sa mère l’attendait dans l’entrée de leur maison. 

    La mère : Démonitsa ! Ok, alors pour commencer, tu va t’assoir, et tu me raconte tout ! 

    Démonitsa : Oh toi ! Tu te la f*rme !! J’voix pas d’où tu me donne des ordres ! Déjà que c’est de ta faute si on est dans cette situation !! 

    Mère : De ma faute ?! Tu n’est pas sérieuse ma chérie ?! C’est qui, qui avec son idiot d’ange de frère, a eu la bonne idée de fuguer sur terre ? Pas moi ! 

    Démonitsa : Je rêve ! Ma chérie ? Non, mais tu te fou de moi j’espère ! Et pour ce que je sais, c’est pas moi qui est eu l’excellente idée d’abandonner mon fils ange pour devenir un démon ! Donc tu peux parlé !! 

      Et sans laisser a sa mère le temps de répliquer quoi que sois Démonitsa partie pour s’enfermer dans sa chambre, sa «mère» la mettait hors d’elle, elle ne s’était jamais occuper de Démonitsa, ni d’Asaigie d’ailleurs, et du jour au lendemain, elle ce permettait comme ça de lui donner des ordres... Démonitsa nageait en pleins délire. 

      Elle prit son portable et commença a taper son message :

    «On ce retrouve tu sais ou a tu sais quelle heure» 

      Elle pressa la touche «envoyer» et espéra que le message passe. 

     

    Du côté des anges et des démons :

      Raf regardait par la fenêtre quand Urié entra dans la chambre. 

    Urié : A quoi tu pense ? 

    Raf : Hum ? A rien, a rien...

    Urié : Tu pense encore a eux deux ! 

    Raf : Oui... Mais d’un coté, ils nous ressemble, a Sulfus et moi, je veux dire, eux aussi, le truc qu’ils veulent le plus c’est pouvoir juste être ensemble, être des frères et soeurs normal, et Sulfus et moi, on voudrait juste pouvoir être un couple normal... Sans ces stupides règles...

    Urié : Oui... *réfléchie un peux* Bon tu viens ? On va être a la bourre ! 

      Urié rit son amie par le bras et l’entraina a travers les couloirs de l’école, un fois arriver devant la salle du conseil, les portes étaient fermer et Sulfus et Cabria étaient là aussi. 

    Cabria : Pourquoi les chochottes sont la ? 

    Urié : On est pas des chochottes, et le professeur Arkhan nous a demander de venir ! 

    Sulfus : Vous aussi ? Nous, c’est Temptel qui nous a demander...

    Urié *agacer* : Bah, en même temps, ça va pas être le professeur Arkhan --’ 

      Les deux portes s’ouvrir.

    Raf : Vous penser qu’on doit entrer ? 

    Cabria : Bah ouais ! Vous venez ? 

      Les 4 entrèrent, ils virent leurs professeurs qui les attendaient. 

    Arkhan : On ne va pas passer par quatre chemins, la raison pour la quelle on vous a fais venir est simple, vos humains, Romain et Julia on disparut...

    Les quatre : Quoi ?!?! 

    Temptel : Oui, et votre mission est simple, vous devez les retrouver ! 

    Urié : Mais, professeur, comment ? 

    Arkhan : En cherchant ! 

      Et sans plus de précision, les deux professeurs partir, laissant leurs élèves seul. Quelques minutes plus tard, ils ce retrouvèrent chacun dans la chambre de leurs humains... 

     

    Du coter de Démonitsa : 

      Elle attendait a l’endroit prévu, elle était en avance, mais elle c’était toujours mieux qu’en retard, et sortir de la citée du souffre n’avait pas été simple... Elle avait du assommé le gardien de la porte, et Ella avait actionner le mécanisme pour que Démonitsa sois transporté sur terre. Mais apparemment du coté d’Asaigie, les choses n’avaient pas été pareil, car si lui aussi avait l’interdiction de venir sur terre, il n’oserait jamais faire comme sa soeur et assommé un gardien... Il avait déjà dix minutes de retard, ce qui ne lui ressemblait pas... Peux être que son message n’était pas passer... Elle croisait les doigts pour que si... Elle finit enfin par voir la silhouette de son frère, il courrait en lui faisant des grand signes, elle fit de même. Et au doute de quelques secondes, Asaigie s’arrêta devant elle. 

    Asaigie : Okey... Et maintenant, on fait quoi ?

     

     

    resize
    Coucou ^^
    Voilas, le 1er chapitre de ma 2em fan fic "Du passé au futur" j'éspere qu'il vous a plus, et on ce retrouve la semaine prochaine pour le 2em ^^

    2 commentaires
  •  

    images-25

    Coucou ^^

    Voici ma 2em fan fic ^^

    Alors que Démonitsa et Asaigie on été renvoyer chacun dans leur citée, et que les anges et les démons on chacuns reprit une année "normal" les choses pourraient, plus que jamais, changer. Et cette fois, tous le monde pourrait ne pas s'en sortir...


    votre commentaire
  •  

     

    chap' 11

    Démonitsa ce leva, alla dans le salon et s’assis avec ses amis, écouta leur discussion, en essayer de trouver comment dire ce qu’elle avait a dire, et au bout de quelques minutes, elle ce leva et... Pris la parole.

    Démonitsa : Je... J’ai quelque chose a vous avouez, le soir ou vous êtes venus me chercher *regarde noir a Dolcé et Urié* Je... J’avais vu quelques chose de super choquant... En faite, ce que j’ai vu c’est... C’est...

    Asaigie *dans la tête de Démonitsa* (pour ce qui n’avait pas comprit (comme je l’est pas dit) enfaite Démonitsa et Asaigie communique par télépathie) Courage ! Je sais que tu peux le faire !

    Démonitsa *a haute voix* Enfaite, ce que j’ai vu, c’est quelqu’un, fin un monstre, qui ce re-transformait en humain... 

      Silence radio... Tous le monde regardaient Démonitsa, choquer, ils ne savaient pas quoi dire, et ni s’il devaient la croire... Après tous, elle aurait très bien put inventer, jute pour avoir quelque chose d’intéressant a raconter...

    Sulfus : Hum... Si c’est le cas, qui c’était, cet humain ? 

    Démonitsa *super sûr d’elle* Francis. 

    Nouveau silence...

    Cabria : Genre ! Tu veux nous faire croire que t’a vu Francis, l’animateur, ce changer de monstre a humain, en pleins nuit, sous la pluie ? Mais tu nous prend pour qui ? 

    Asaigie : Tu l’a croix pas ? Ok, j’ai une idée. POUVOIR DE VÉRITÉ !*

    Cabria : C’est quoi ce truc ? 

    Asaigie *ne répond pas a Cabria, regarde Démonitsa droit dans les yeux* A tu réellement vu Francis de l’état de monstre a Humain ? 

    Démonitsa : Oui. 

    Asaigie : Tu en est vraiment sur ? 

    Démonitsa : Oui.  

    Asaigie *redevient normal* : Bon, elle dit la vérité, il n’y a pas de problème ^^

    Démonitsa : Hé ! Tu m’a fais quoi là ? 

    Asaigie : Pouvoir de vérité ^^

      Le silence revient, chacun réfléchissaient a ce qu’ils venaient d’apprendre, ils n’avaient rien fais, c’étaient laisser berner par ce mec, un peux gamin, qui en vrai était en monstre. 

    Kabalé : Il ressemblait a quoi en monstre ? °^°

    Démonitsa : Il était tous poilu, et avait des super long dents devant, et il est super grand, j’pense qu’il fait facile plus de 2mètre, et il est gros, et a des griffes et ressemblait a un ours en beaucoup plus moche ! 

    Kabalé : Beurk !! Mais comment t’a vu tous ça ?

    Démonitsa : Il était a quoi... Moins de 2mètre de moi ! Et même que quand il est redevenu humain, il était tous nu !! O.O

    Tous le monde la fixa avec une tête de choquer, et semblaient hésiter entre vomir ou rire.

    Raf : Et maintenant, on fait quoi ? 

    Urié : Oui, on a un monstre comme animateur...

    Raf : Heu... C’est quelle heures ? *regarde l’horloge* 10h30... 10h30 ?!?! Faut qu’on aille au petit déjeuner ! *Réfléchie* On va aller petit déjeuner, faire comme si on ne savait rien, et ensuite... Improviser ! 

    Démonitsa : Improviser... Mais c’est ce que je préfère... *se plonge dans ses pensées, par en direction de la porte*

      Les autres ce regarde en haussent les épaules et la suive. Une fois le groupe arriver a la cafétéria, ils se firent engueuler pas Nadine agacer par ce retard. Ils firent profile bas, et une fois assis, Nadine fit une annonce :

    Nadine : Alors, j’ai une mauvaise nouvelle pour vous, Michaël a mystérieusement glisser dans les escalier *les anges et les démons ce regarde* ce qui fait donc que nous allons faire des groupes, donc moi je prendrais le chalet de Julia, Romain, Agathe, Arthur et Catherine, et Francis celui de Raf, Sulfus, Urié, Cabria, Kabalé, Miki, Gas, Démonitsa et Asaigie.

      Démonitsa poussa un petit cri et toute la salle la regarda.

    Démonitsa : J’ai... J’ai vu une grosse araignée o.o

      Après, touts le monde partie ce préparer, un peux a reculons, peux, voir pas du tout, presser de rejoindre le accompagnateur de jour... Ça faisait déjà 15 minutes qu’ils était là, et pour le moment Démonitsa c’était contenter de les regarder ce préparer. 

    Cabria : Heu.... Démonitsa ? Tu devrais pas te préparer ? 

    Démonitsa : Pour partir avec l’autre monstre ? T’a fumer ! En plus, Je L’est Vu Tout Nu ! 

    Cabria : Tu crois que nous on a envi d’y aller ? Non, mais on a pas trop le choix, et pour l’autre chose, je peux rien faire... *lui lance sa tenu de ski a la tête* Prépare toi ! 

      Démonitsa fini par ce prépare, et 3/4 d’heures après être partie, les anges et les démons arrivèrent, habiller pour aller ski, Francis les attendait, et quand il les vu, un large sourire s’entendit sur ses lèvres, ce n’était pas un sourire de plaisir, mais plus un sourire sadique. 

    Francis : Alors vous êtes prêt ? C’est partie les jeunes ! 

    Les anges et les démons *sans enthousiasme* : Youpi !

      Et c’est ainsi qu’ils ce retrouvèrent a passer la journée en compagnie de Francis, elle ce passa étrangement bien, même si par fois le comportement de celui-ci devenait bizarre, mais les anges et les démons mettaient ça sur le dos de sa nature animal. Au moment de rentré, Francis passa dans un chemin étroit pleins de branches d’arbre par terre, et dons on ne voyait pas le bout. Le chemin finit par déboucher sur une gigantesque clairière, elle était entouré d’arbres et le seul moyen de fuir était un chemin de l’autre coter. 

    Francis : Ok les jeunes, on fait une pause, laisser vos skis et vos battons a coter des miens *laisse tous a l’entré de la clairière* Suivez moi. 

      Ils obéirent sans rien dire, et suivirent Francis, il passa par un chemin que personne n’avait vu en arrivent. Le chemin conduisait vers une autre clairière, arriver au milieu de celle-ci, Francis s’arrêta et ce retourna vers les anges et les démons, l’accompagnateur avaient un sourire sadique, le même qu’en début de journée, et ses doigts semblaient avoir rétrécit et ses ongles c’être allonger. Personne ne parlaient, tous le monde fixait Francis, il semblait changer de seconds en secondes. Quand Démonitsa commença a reconnaître le monstre qu’elle avait vu le soir de sa «disparition» elle poussa un cri sur-aigu. Les autres n’ur pas a poser la question, ils avaient comprit... Quelques seconds plus tard, Francis c’était complètement changer. 

    Asaigie *par télépathie* : Démo’ on fait quoi ? 

    Démonitsa *télépathie* : J’en ai aucunes idées ! 

    Ils ce regardèrent tous, partager entre l’envi de fuir, ou ce transformer.Mais l’hésitation ne dura pas longtemps, en un dixième de seconde, Francis c’était guetter sur Sulfus qui ce trouva coincer sous le monstre, avec ses dents a quelques centimètre de sous visage. 

    Raf : SULFUS !! *Regarde les autres* Ok, on a plus le choix ! 

      Quelques secondes plus tard, tous le monde (a l’éxéption de Sulfus) c’étaient transformer, et la bataille avait commencer. Mais avec Sulfus sous lui, les attaques trop violante étaient risquer...

    Démonitsa : Bon, c’est pas tous, mais il faudrait peux être faire quelques chose pour sortir Sulfus du dessous de l’ours préhistorique ! POUVOIR DE LA CORDE ! 

      La corde alla s’enrouler autour de Francis, mais évita Sulfus. Démonitsa raccourcie la corde qui serrait et entravait Francis. Celui-ci ce leva d’un coup, ce qui permis a Sulfus de sortir, et de ce transformer. Le monstre, fou de rage, essaya de frapper Démonitsa avec ses pattes, ce qui ne loupa pas, elle en avait éviter plusieurs, mais ce prit celle de gauche en voulant éviter celle de droite, elle tomba par terre, un peux assommer. 

    Sulfus : T’a voulu m’écraser ? Tu va me le payer ! POUVOIR DU FEU ! 

      Sulfus lança plusieurs boules de feu sur «l’ours préhistorique» mais il les évita toutes. Asaigie qui ce trouvait de l’autre coter et qui s’apprêtait a lancer lui aussi une attaque du aussi les éviter, mais une lui passa tous près, et lui grilla quelques mèches au passage. 

      La bataille dura encore longtemps, et Francis semblait impossible a battre. Même le pouvoir du prisme n’avait eu que l’effet de l’affaiblir. 

    Démonitsa *a coter d’Asaigie* *avec les cheveux en bataille, une coupure sur le bras, et une manche du débardeur arracher* : Tu croix que... ? Par ce que là... 

    Asaigie *une manche de son haut arracher, quelques mèche brûler et son pantalon trouer* : Je pense oui... T’est sûr de toi ? 

    Démonitsa : Je croix qu’on a plus trop le choix...

    Asaigie : Okey...

    En même temps : POUVOIR DU MÉLANGE ! 

      En quelques seconde, Démonitsa et Asaigie c’était totalement changer, Démonitsa portait un haut mauve avec une bretelle, et un shorts noir et des chaussure a talons compenser noir et mauve, ses cornes étaient toujours du même violet. Asaigie, lui, portait un haut a mâche courtes bleu pale, un pantalon bleu, et les même chaussures que d’habitude et son auréole avait foncé, et leurs ailes commençaient comme des ailes d’ange, sauf que la fin était des ailes de démons, et elles étaient de la même couleur que leurs cornes/auréole. 

     

    ailes
    Voilas a quoi resemble les ailes d'Asaigie et Démonitsa.

    Les autres : Heu... C’est quoi ça ? o.O

    Démonitsa *ne prêt pas attention au autres* : T’est prêt ? 

    Asaigie : Plus que jamais ! Et toi ? 

    Démonitsa : Pareil ! Alors c’est partie ! 

      Démonitsa et Asaigie mirent leurs mains devant eux et ce colère l’un a l’autre, un lumière bleu et violet sortie de leur mains et «fonça» sur Francis. Quand lumière disparu, Francis aussi avait disparu. 

    Démonitsa *fait un câlin a Asaigie* On a réussi !! *Plus doucement* Et maintenant on ce casse. 

      Et sans rien dire au autres, ils partirent tous les deux. 

    Raf : Ok... Ça, c’était bizarre... o.O

    Sulfus : Oui, et pas qu’un peux...

    Dolcé : C’est sur... Mais leurs ailes son trop belles ! *-* 

    Kabalé : Et si on rentrait pour leurs demander des explications ? 

    Miki : Oui, ce serrait pas mal... 

      Ils ce mirent en route, reprirent leur forme humain et quand ils arrivèrent au chalet, Démonitsa et Asaigie étaient assis sur les marches pour monter au chalet, ils avaient reprit leurs forme humain, et des valises étaient poser a coter d’eux. 

    Démonitsa * se lève* : Alors, on va tous vous expliquer, mais d’abord vous devez promettre de ne rien dire pendant toute l’explication, et que vous ne demanderez rien a la fin non plus. Et, les démons, pour une fois, tenez une promesse. 

    Tous les autres : Promis. 

    Démonitsa : Okey... Alors, pour commencer, Asaigie et moi, on est demi-frère et demie-soeur, même si on ce considère comme frère et soeur. Tous commence il y a... 16 ans, la maman d’Asaigie, un ange, l’a eu, mais celle-ci ne c’est jamais sentie comme cher elle a la cité des anges, d’ailleurs, elle ne c’est jamais sentie ange, alors que ça faisait quelques mois qu’elle avait eu Asai’ elle choisie de faire une demande un peux spécial, elle demanda a devenir une démone *les autres étouffe leurs remarques, questions etc...* Pour une raison complètement bizarre, sa demande est accepter. Elle abandonne donc son mari et son fils. Elle débarque donc a la cité du souffre, et 1 ans après être devenu une démone, elle m’a moi, Démonitsa. Plus tard, quand je suis plus grande, et qu’elle estime que je peux comprendre, elle m’explique tous... 

    Asaigie : T’avais... 10 ans ? 

    Démonitsa : Oui, sauf que je lui en veux, je lui en veux d’avoir cacher que j’avais un frère, et donc je fugue et fait tous pour le retrouver, après plusieurs mois, je le retrouve sauf qu’il y a un problème, je suis une démone et lui un ange... Et depuis on fait le tour des écoles d’anges et de démons pour pouvoir «vivre» ensemble, sauf que dès qu’on leurs disaient tous, on ce faisait rejeter, et en générale, renvoyer... *limite entrain de pleurer* Et donc... On a demander au père d’Asaigie s’il avait une autres école, et il nous a dit qu’il y avait celle là, la votre, ou on était pas aller, et donc, on est venu, mais on avait décider de ne rien dire, comme ça on serait peux être accepter, mais *des larmes commence a couler* 

    Asaigie : Je continu, mais on n’arrivait plus a cacher la vérité, c’était trop dur pour nous, et puis, on n’arrive pas a mentir au gens qu’on apprécie... Et donc voila vous savez tous...

    *Asaigie et Démonitsa prennent leurs valises* 

    En même temps : Au revoir... 

    Démonitsa : Vous avez vraiment été super, vous mériter tous que vos rêves ce réalise, et de vivre heureux, croyez en vos rêves grader espoir et ne baisser jamais les bras, et un jour, ils ce réaliserons, et n’oublier jamais que les obstacles son là pour vous tester et voir si vous tenez vraiment a vos rêves...

      Après le discoure de Démonitsa, ils (Asaigie et Démonitsa) partirent en direction d’un bus qui attendaient, les autres ouvrir la bouche, ils avaient mille questions, mille protestation, et mille commentaires a faire, mais le temps qu’ils assimile tous ce qui venait de leurs être révéler, Asaigie et Démonitsa étaient déjà dans le bus... 

     

    Dans le bus : 

    Démonitsa : J’en ai marre tous le temps devoir quitter des gens et des endroits que j’aime par ce qu’un ange et un démon ne peuvent pas vivre ensemble ! Sérieux ! C’est quoi leur délire a ceux qui on créé cette règle stupide ?! 

    Asaigie : Je sais pas Démo’ je sais pas... Mais un jour on y arrivera, je te le jure ! 

     

    Plus tard, quand Démonitsa arrive dans sa chambre : 

      Elle ouvrit sa valise et commença a sortir les affaires qu’il y avait dedans, en prenant un truc, un papier plier tomba elle le prie et commença a lire :

    Pour plus de sentiments, et pour une jolie musique de font vous pouvez mettre cette chanson (couper le fond musiquale)

    Cher Démonitsa, ma p’tit Démo’ 

    je sais que tu en a marre de devoir chercher des endroits pour pouvoir vivre avec moi, mais je voilais te dire de ne pas abandonner, tu sais, c’est pas par ce que ça n’a pas marcher cette fois que la prochaine ne serra pas la bonne, ne baisse jamais les bras, bat toi pour ce qui comte a tes yeux, ce en quoi tu croix, et ce n’est pas par ce que ça n’a pas marcher cette fois que la prochaine ne serra pas la bonne, après tous, on doit y croire, et quoi qu’il arrive, on serra ensemble un jour ou l’autre, même si c’est contre les règles et que ça ne plais pas au autres, ils son nul, c’est tous, et oublie ce que t’a dit la dame qui prêtant être notre mère, ça en vos la peine, et toi aussi, tu en vos la peine, c’est elle qui ne la vos pas, et large. Et quoi qu’il arrive, je suis la pour toi, ma p’tit soeur chérie. 

    Pour toujours et a jamais, ton grand frère qui t’aime Asaigie.

      Démonitsa serra la lettre contre elle, elle y croyait, aujourd’hui plus qu’hier et moins que demain... 

     

    Quant au autres, ils finirent leurs «vacances» avec les humain remplis de questions et d’incompréhension, et quand on leurs demanda ou était passer Démonitsa et Asaigie, ils répondaient qu’ils avaient dut rentrer car il y avait eu un problème dans leur famille. Et a la fin du séjour, ils rentrèrent a l’école, et durent expliquer toute la vérité aux professeurs. 

     

    resize
    Voilas, c'est ici que s'achève ma 1er fan fic, j'espère qu'elle vous a plus. ^^
    Je remercie tous mes lecteurs, mes ami(e)s de Kazeo, surtout AngelsFriendsStyle qui m'encouage toujours, et qui me donne pliens d'idées. ^^
    Et on ce retrouve (j'espère) pour la prochaine qui devrais arrive dans quelques semaines.

    4 commentaires
  • Les voix Italienne :

    ~ Patrizia Mottola : Raf 

    ~ Benedetta Ponticell : Urié 

    ~ Francesca Bielli : Dolce

    ~ Maurizio Scattorin : Arkhan 

    ~ Simone D'Andrea : Sulfus 

    ~ Emanuela Pacotto : Kabalé 

    ~ Maddalena Vadacca : Cabiria (Cabria) 

    ~ Luca Bottale : Gas 


    votre commentaire