• YO LES AMIS ! IT'S STORYBOOK !

    -Yes, I'm still alive-

    Alors, ou toujours rien de nouveau, j'm'en veux, parce que j'aime ce blog, c'est mon bébé, et il ne serra sans doute jamais détrui, ça c'est une des seules certitude que j'ai, mais l'envi et le temps ne sont -malheureusement- plus présente, du moins pour ce bébé, m'en voulez pas, j'm'en veux déjà assez vous savez... Mais bon, moi tout comme vous, est grandi, et mes centres d'interêt on eux aussi "grandi", changer quoi. Mais je passe pour vous annoncez l'ouverture de ma page facebook Le bazar de Storybook qui, serte ne parlera pas d'Angels, parce que même si j'aime toujours autant cette série, je ne me sent plus de bloger dessus... M'en voulez pas... Du coup, sur cette page facebook je poste plus des montages de ma création, des textes de temps en temps, puis je sais, pas tout ce que je veux PARCE QUE C'EST MA PAGE, donc si l'envi vous prend de venit faire un petit tour hésitez pas, puis si vous avez envi de clicker sur "J'aime" ce serrait cool aussi ! 

    J'VOUS LOVE TOUJOURS 


    2 commentaires
  • Je pense que vous l'aurez compris, le blog est mort... Et je ne peux malheureusement rien n'y changer... Enfaite, si je pourrais mais c'est compliqué... Le manque de temps, de motivation, de new's concernant la série, de tout, en réalité, et pour tout vous dires ça ne me plais pas tellement, mais je n'y peux malheureusement pas grand choses... 

    J'aimerais vous dire que la semaine prochaine je vais arriver et poster 10 articles mais c'est pas vrai, je pense que le problème est un ensemble de choses qui font que j'en suis là on j'en suis... Je n'aime pas le changement, je n'est jamais aimer ça, mais c'est quelque choses de malheureusement inevitable dans la vie et les choses sont différente de ce q'elles étaient l'année dernière, pour moi en tout cas. 

    Mais les choses sont ce qu'elles, ce qu'elles doivent être, et le fait est que ma vie en dehors de Kazeo est devenu plus compliquer, plus "importante" plus tout... Je ne peux pas dire qu'être sur Kaz ne me manque pas, chaque personnes ici me manque de ouf, tout les délires ici me manque de ouf, mais la vie est ce qu'elle est... C'est comme ça... Tenir ce blog me manque, écrire ici me manque... Tout me manque, en réalité... 

    Mais je ne suis pas totalement morte ! Et si vous voulez vous pouvez me retrouver sur Tumblr sont le pseudo de Storybook74 (certaines choses ne change pas ;) ) et sur We heart It sous le pseudo Juliette (ahah, non j'ai pas trouvée Roméo et oui je sais il c'est suicidé a cause de moi -jem'autofoudemagueule). Fin vous venez que si vous avez envi un, mais bon passer au moins voir, soyez gentil avec moi :') 

    Bref, tout cette inutilité pour vous dires que je suis désoler de ne plus rien posté et que je vous aime fort les gens et que vous me manquez beaucoup beaucoup et que je remercie ce qui passe quand même sur ce blog ! 

    J'vous love de ouf ! 


    votre commentaire
  • Dire adieu 

    A lire avec ça ! 

     

    Démonitsa jeta un derniers coup d’oeil a la pièce, qu’elle s’apprêtait a quitter, plusieurs valises posées a ses pieds et des larmes au bords des yeux, la pièce au part avant remplis de tonnes d’objets, photos et toutes choses d’aucune utilité et colorer a mort était a présent vidé de cela et semblait horriblement vide et sans vie. Démonitsa détourna finalement les yeux tout en fermant la porte, le coeur serrer par la tristesse de son départ, elle le savait elle devait partir, mais elle avait du mal a l’accepter, c’était impossible pour elle... Elle n’avait jamais aimer les adieu, et pourtant c’était bien ce qu’elle s’apprêtait a dire, elle le savait parfaitement aussi tôt après avoir descendu les escalier et être arriver dans la salle du bas, elle dirait adieu a des personnes formidable, au quelles elle ne voudrait ne jamais avoir a dire de tels mots, mais on ne lui en donnait pas le choix, en réalité, elle ne ce donnait pas le choix, elle aimait cet endroit, de tout son coeur mais trop de mauvais souvenirs s’y rattachait, beaucoup trop... Elle arriva en bas des escaliers, et ce fut plus fort qu’elle, elle sentie les premières larmes dévaler ses joues et un sanglot remonter le long de sa gorge, un sanglots incontrôlable, qui la força a s’assoir sur la dernière marche de l’escalier, a reprendre profondément son souffle pour essayer de ce calmer, mais c’est a ce moment que tout le monde choisie pour arriver, et le peux de self-contrôle qu’elle avait réussie a retrouver ce dissipa aussi tôt, et les sanglots affluèrent de suite. Elle mis son visage sur ses mains et appuya ses mains sur ses genoux et respirât profondément, elle devait réussir a ce reprendre, sinon elle ne le ferrait jamais, elle ne dirait jamais adieu. Elle trouva finalement la force de ce relever et d’affronter le moment qu’elle redoutait plus que tout. 

     

    Quelque temps et adieu déchirant plus tard, Démonitsa ce trouvait sur le porche, les yeux rouge et gonfler du nombre incalculable de larmes qu’elle avait verser. Le regard dans le vague elle repensait a tout ce qu’elle avait vécu ici, a tout ce a quoi elle avait survécu et tout ce qu’elle laissait derrière elle, mais elle le savait, elle ne pouvait rester, ce serrait le pire des choix qu’elle pouvait prendre, et partir, même si l’envi de rester était plus forte que tout restait la meilleure des choses a faire. Elle reprit ses valises inspira un grand coup, ce retourna une dernière fois, battit des paupières pour chasse les larmes et pris un long instant pour détailles les façades du bâtiment devant le quel elle ce trouvait, les souvenirs affluaient, souvenirs qu’elle ce dépêchât de chasser. Elle contempla encore un long moment l’endroit qu’elle aimait temps, sans réussir a s’en détacher, mais ce fut finalement un coup de claksone qui la fit sur sauter. Elle essuya ses dernière larme du dos de la main d’un geste rageur, pris ses valises, plaqua son plus beau sourire sur ses lèvres et pris un air détacher, et après quelques seconde fit volte-face et descendit le petit escalier qui la séparait du trottoir, elle s’approcha de la petite voiture qui l’attendait, elle s’assis dedans sans un mot, et le conducteur démarra et commença a s’éloigner du bâtiment, pendant de Démonitsa essayait juste de ravaler la boule de sanglots qui ce formait dans sa gorge...

     

    resize
     
    Coucou ! 
    Ça fait un moment, je m'en exuse mais bon... J'y peux rien moi...
    JE SAIS JE SAIS ! On comprend que dalle, on sait pas ou est Démonitsa,
    on sait pas a qui elle dit adieu et tout et tout mais c'est le bute ! Et perso j'ai plustôt bien mon truc ^^
    En plus, j'avais trop de la motivation, et surtout de l'envi de vous ecrire un petit truc, 
    alors voilas, c'est pas grand chose, et pas sensas mais au moins j'ai poster ! 
    Je doit avouez que je suis contante et que ça m'avais manquer de rien poster, alors voilas ^^
    Maintenant je suis contante, mais je peux pas prometre que maintenant je vais poster plus par ce que je sais
    que c'est pas vrai donc j'en suis désoler mais je n'y peux rien, je vais essayer de faire des postes régulier mais
    ça va être compliquer je pense, par ce que j'aides tonnes de truc a coter alors voilas, mais je vais faire mon possible ! 

    2 commentaires
  •  

    2 Chap'16

    Du coter de Raf, Sulfus et Démonitsa :

    Démonitsa écouta son frère parler, elle sentait le gout du sang arriver dans sa bouche tellement elle ce mordait fort la lèvre inférieurs avec ses dents. Elle ne pouvait le croire, croire que c’était vrai... Puis un dileur arriva verre eux, le tendit un sachet qu’Asaigie s’empressa de mettre dans sa poche sans arrêter de parler, et Démonitsa senti les larmes monter dans ses yeux... L’étreinte de son frère ce resserra autour d’elle... (fin du flash-back)

    Démonitsa sur-sauta quand la main de Raf viens ce poser sur son épaule, Démonitsa essuya d’un geste rapide les larmes qui avaient coulé sur ses joues, mais elle vit l’expression sur le visage de Raf, quant a celui de Sulfus il était fermer, et il paraissait ailleurs, perdu dans ses pensées, autre par... Démonitsa était perturber par Sulfus, elle le trouvait différent de celui qu’elle avait rencontrer la première fois en venant a l’Academy d’Or. 

     

    Du coter d’Urié : 

      Urié avait été réveiller par des petits trucs qui lui tapait partout sur le corps. Quand elle ouvrit les yeux elle vit une grotte sombre 

    ?? : Hummmmm !! Uuuuurrrrriiiiiiééé !!!

    Urié : Hein ? Quoi ? Je suis ou moi ? 

    ?? : C’est Cabria ! On est dans la grotte du gas chelou qui a enlever Romain et Julia ! J’en suis sur ! 

    Urié : Ah... ! Et il est ou là ? 

    Cabria : Je sais pas, c’est pour ça qu’on peux parlé ! Mais dès qu’il serra de retour il faudra ce taire, sinon on risque d’avoir des problèmes ! 

    Urié : Ok... 

      Urié regardait attentivement Cabria, elle trouvait que quelque chose n’allait pas, mais elle n’arrivait pas a dire quoi, pourtant elle le sentait, elle en était sur quelque chose n’allait pas, n’était pas normale ! 

    Du coter de Raf, Sulfus et Démonitsa : 

    Raf : Bonjour ^^ On nous appeler en nous disant que Romain Farrow et Julia Hamiltone voulais nous voir, donc nous voilas ^^’ 

    Infirmière : Oui, tout a fait je vais vous emmenez les voir ^^

    Raf : D’accord, merci ^^

      Le petit groupe suivit l’infirmière dans les couloirs pas très rassurant de l’hôpital, ils arrivèrent devant une porte pour passer dans un autre couloir, l’infirmière s’arrêta devant et regarda les trois amis :

    Infirmière : Je doit vous avouez quelque chose... Pour une raison x ou y Farrow et Hamiltone  on un comportement légèrement étrange... Je ne sais pas trop comment vous expliquez cela, et je pense qu’il vaut mieux que vous constatiez par vous même, mais je préfère vous prévenir, de plus, leurs parents ne le rend plus visite, ou que très rarement.... 

    Sulfus : Ne vous en faite pas, on peux géré, on a connut pire, j’en suis sûr... Maintenant on peux rentrer ? 

    Infirmière : Si vous le dites... Allez-y...

      Et sans plus de conversation, le petit groupe pénétra dans le couloir, puis dans la chambre de Romain et Julia. 

    Romain *ce retourne* : Regarde ! Ils sont venu ! 

      Romain et Julia était assit face a la fenêtre de leur chambre, ils en avaient d’ailleurs changer depuis la dernière visite de Raf et Sulfus, celle dans la quelle ils ce trouvaient a présent était dans une chambre plus grande, elle était blanche du sol au plafond, et avait une sorte de mini salon. 

    Démonitsa : Pourquoi on est là ? Fin, j’veux dire, pourquoi vous avez demander a nous voir ? Ok, pas moi, mais pourquoi ? 

    Romain : Par ce que, la dernière fois que Raf et Sulfus son venu, on ne leur a pas tout dit... Et toi, s’ils t’on amener, c’est qu’ils te font confiance....

     

    resize
     
    TADA !!!! 
    ok, c'est vrai, ce chapitre est tout cour et apprend pas grand chose sur la fan fic mais
    au moins j'ai poster un truc alors je suis un peux fière de moi quans même x)
    Brefouille, sinon j'espère que ça vous aura plus et que vous avez aimer le lire ! x)
    Et, c'est chelou comme truc, mais j'ai recommencer a lire régulièrement et j'ai a nouveau envis d'écrire x) 
    Voilas, on ce retrouve au chapitre 17, bientôt j'éspère ^^ 

    6 commentaires
  • 2 chap'15
     

    Du coter de Démonitsa, Raf et Sulfus : 

    Démonitsa était assise sur une marche en dessous de Raf et Sulfus, elle s’apprêtait a tout raconter (Flash back) : Démonitsa rentrait chez elle dans la cité des démons, comme tout les jours, elle ouvrit la boite au lettre, pris le courrier a l’intérieur et rentra chez elle, comme tout les jours, ça mère n’était pas là, sans doute au bar... Démonitsa posa les lettres sur la table, une attira son attention, elle la pris et regarda a l’endroit ou devait être indiquer l’adresse de l’expéditeur, mais rien n’était écrit, elle décidât d’ouvrir la lettre et la lit : 

     

    «Cher Démonitsa,

    c’est un ami qui t’écrit, je souhaitai te révélé la vérité, ne me dit pas que tu a toujours crut ce que ta mère t’a dit sur la famille ? Ne me dit pas que tu a cru que ta mère a toujours été un démon ? Je t’en pris ! Tu doit quand même être plus intelligente que ça ! Mais si tu l’a toujours cru laisse moi te dire une bonne chose, tu vie dans le mensonge ma chère ! Tu a un frère mon enfant ! Alors, non, ne commence pas a sauter par tout comme une folle, ce frère est un ange ! Oui tu a bien lut ! Un ange ! Tu demendera a ta chère mère,  Ackaléa, ou devrais-je dire Azraëlla, de son vrai nom ! Tu lui montra tout ça, et on en reparlera plus tard ! Enfin, je souhaiterais tout t’expliquer, mais pour cela il faut que toi et ton frère me prouviez que vous êtes près a tout pour trouver la vérité, alors, pour ça, il faudrait que tu trouve ton frère, ce que je peux te dire, c’est qu’il s’appel Asaigie, qu’il a un ans de plus que toi, et que pour le moment il est a la cité des anges, et que sa maison est la 1 223, c’est tout, mais ne t’inquiète pas, lui aussi a reçu une lettre comme celle-ci, et pour voir si déjà vous êtes près a voir rencontrer, je vous donne rendez vous a la chapelle de la cita morta, allez, vous savez tout les deux ou s’est ! A oui, et le 10/08/2012, a 18h30... A vous de choisir ! 

    Asicarnoré... Acnor...»

    Elle posa la lettre sur la table, s’assis par terre et commença a pleurer, elle l’avait toujours soupçonner, qu’elle avait un frère, mais là... Elle ne pouvait pas le croire.... (Démonitsa parle) En suite, j’ai décider d’y aller et j’y suis aller, et pour la 1er fois de ma vie, j’ai vu mon frère, celui dont j’avais toujours imaginer l’existence, celui qui existait vraiment... On a décider ensemble de venir a l’académie d’or, après être aller a plusieurs endroit, vous n’imaginer pas comment ça a été dur pour nous... Mais on était heureux... Enfin, on va dire ça comme ça... Mais un problème restait : La vérité. Alors on a décider d’y aller... On en a parler au père d’Asaigie, il nous a dit de faire attention, je lui est avouer connaitre Acnor depuis toujours, et il nous a mis en garde contre lui, qu’il avait beaucoup changer depuis... Depuis l’accident, mais j’avais du mal a croire qu’il est put changer... Je me trompais... Bref, on est aller chez Acnor et là, il nous a mis au défit de tout un tas de trucs, des trucs de fou, vraiment, mais des truc qu’on a fait, Asaigie et moi... Mais au fur et a mesure j’ai vu Asaigie changer, en mal, de pire en pire il ne ressemblait plus en rien a l’ange que j’avais rencontrer... Et Acnor lui a révélé un tr... Truc... Ho... Horrible... Un truc que je peu... Peux pas croire.. C’est impossible... Et la ça a été pire, vraiment pire... Et là... Là je ne le reconnais plus, vraiment plus... Je le connais plus... Vous avez vu... Et du coup, j’ai pas arrêter d’aller vers lui, de partir, de revenir, de repartir, mais je ne retournerais plus vers lui, jamais, temps qu’il est comme ça en tout cas, je ne supporte plus, il est insupportable... J’ai l’impression qu’on a pris mon frère et qu’on l’a échanger contre une autre personne.... C’est étrange... 

      Raf et Sulfus regardait Démonitsa complètement boucher bée par les révélations de cette dernière, il leur avait bien sembler qu’Asaigie était étrange mais a ce point, ils n’avaient pas imagine, qu’elle sorte de révélation pouvait faire changer une personne du tout au tout ? Comment une personne pouvait changer comme ça ? Ils ce le demandaient... 

    Sulfus : Ok... °^° Et c’est quoi ce truc que tu peux pas croire, ce qui a fait qu’Asaigie est devenu étrange ? °^°                                                                                          

    Démonitsa *sanglote* : Je peux pas... Pas le dire, j’ai promis Sulfus, sur le Styx*... 

    Sulfus : Sur le STYX ?! Mais t’est folle ! °^°‘      

    Raf : Heu... On m’explique ? ^^’ C’est quoi le Styx ? ^^‘            

    Sulfus : Oui ^^ Alors, le Styx c’est plusieurs choses, chez les Grecs, c’est la rivière des enfers, et quand tu jure dessus, ta promesse est «enregistré» pour toujours, et tu peux jamais la rompre, sinon il t’arrive des trucs horrible ! °^° Et sui tu veux, chez les démons c’est la même chose ! °^° 

    Raf : Oh °^° Mais t’est folle Démonitsa ! °^°

    Démonitsa : Non !! C’était ça ou il ne me disait rien ! Et je voulais savoir, je devais savoir ! Même si je devais jurer sur le pire truc qui soit ! 

    Raf : Ouais... Je suis pas persuader...

    Démonitsa était entrain de ce remémorer quand Asaigie lui avait raconter l’horrible chose : Asaigie et Démonitsa étaient dans un ruelle sombre, entre de vieux cartons a moitié trempé des caisses en bois en bois, et des dileurs... Asaigie serrait sa petite soeur contre lui, et lui parlait doucement, mais d’un coup Démonitsa sentie son frère ce raidir et ce redresser, comme il le faisait quand il sentait du danger arriver, ou qu’il stressait... Il tourna la tête verre Démonitsa lui fit un petit sourire timide, et baissa la tête, elle l’entendit murmurer quelque chose, puis il releva la tête, et regarda Démonitsa droit dans les yeux avant de commencer a parler, les larmes au bord des yeux...

     

    resize
    Coucou ^^
    Alors je sais que ce chapitre ne parle que de Démonitsa et Asaigie,
    mais j'avais très envi de faire ces flash back alors voilas ^^
    Ensuite je promais qie dans le prochain chapitre on verra Asaigie, et les autres ^^ 
    Et sinon, bah je vouus dit au prochain chapitre ^^ 

    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires